Romantique

Publié le par lamée

A une jeune fille

Vous qui ne savez pas combien l'enfance est belle,
Enfant ! n'enviez point notre âge de douleurs,
Où le coeur tour à tour est esclave et rebelle,
Où le rire est souvent plus triste que vos pleurs.

Votre âge insouciant est si doux qu'on l'oublie !
Il passe, comme un souffle au vaste champ des airs,
Comme une voix joyeuse en fuyant affaiblie,
Comme un alcyon sur les mers.

Oh ! ne vous hâtez point de mûrir vos pensées !
Jouissez du matin, jouissez du printemps ;
Vos heures sont des fleurs l'une à l'autre enlacées ;
Ne les effeuillez pas plus vite que le temps.

Laissez venir les ans ! Le destin vous dévoue,
Comme nous, aux regrets, à la fausse amitié,
A ces maux sans espoir que l'orgueil désavoue,
A ces plaisirs qui font pitié.

Riez pourtant ! du sort ignorez la puissance
Riez ! n'attristez pas votre front gracieux,
Votre oeil d'azur, miroir de paix et d'innocence,
Qui révèle votre âme et réfléchit les cieux !

 

                                   Victor Hugoromantique.jpg

Publié dans poèmes

Commenter cet article

Martine Eglantine 30/06/2012 07:39


J'aime Victor Hugo surtout en tant que poète et j'ai apprécié. Merci beaucoup.

Cendrine 29/06/2012 23:59


Bonsoir Aimée,


Un merveilleux poème qui rappelle combien le "Carpe Diem" est important... Pour toutes les jeunes filles en fleurs et celles qui les voient grandir.


La plume de Victor Hugo est vraiment sublime...


Bises et excellent week-end!


Cendrine

lamée 30/06/2012 10:11



Malheureusement(ou heureusement) on ne peut arrêter les aiguilles du temps qui passe....Bon week-end.Bisous.Aimée



dacaio 29/06/2012 22:22


BONSOIR AIMEE - j'aime beaucoup ton poème et effectivemdent, je pense que les années jeunesse sont les plus belles ... comme j'ai toujours pensé que la jeunesse était le plus beau cadeau de la
vie ... malheureusement, peu de gens savent en profiter vraiment !!


Merci pour ton com ... j'ai admiré les constructions des Incas tout en ne pouvant m'empêcher de penser qu'à la même époque, nous, en europe, on bâtissait VERSAILLES !!!


bisous et bonne fin de soirée

lamée 30/06/2012 10:08



C'est bizarre car hier,peu de temps après être passée sur ton blog,je suis "tombée" sur un reportage (TV5monde)sur justement cette magnifique cité et peut-être est-ce Raùl qui expliquait au
reporter les légendes et la beauté de ce lieu ?.....C'est vraiment magnifique!!!Bisous



Corinne 29/06/2012 21:41


Qu'il est beau ce poème et te créa aussi . C'est lorsque le temps a passé que l'on se dit que les années de notre jeunesse ont passé trop vite, nous sommes à cet âge tellement pressé de grandir !


Bisous ma toute belle

lamée 30/06/2012 10:04



Vieillir ne me gène pas trop,ce sont les douleurs qui vont avec qui me gènent.....Bon week-end.Bisous



marithe 29/06/2012 18:32


joliiiiiiiiiii...la jeunesse malheureusement ne dure pas ..gros bisous lamée