Histoire pour enfants

Publié le par lamée

Le supersonic

 

(histoire pour enfants)

 

 

 

Les enfants dirent au revoir à leurs parents avant de partir sur le petit chemin pierreux qui conduisait a l'école.Il faisait froid ce matin d'hiver.La température était descendue très basse dans la nuit et les bas-côtés du sentier scintillaient de mille feux glaçés.Les cailloux roulaient sous les pieds des deux petits.La petite Cécile pleurnichait,traînait derrière son frère.Il essayait de lui raconter des histoires drôles pour lui faire oublier ce chemin et le froid qui les transperçaient.Enfin,ils aperçurent les premières maisons du village.Comme par enchantement,Cécile s'arrêta de pleurer et courait maintenant devant Gaëtan pour arriver plus vite dans la salle de classe où trônait un gros "Godin" droit comme un "I" et qui répandait une douce chaleur.Gaëtan souriait en regardant la petite trottiner.Il aimait cette petite soeur aux yeux si doux et si bleus qu'il y voyait comme un ciel d'été.Il la protègeait,prenant son rôle d'aîné avec grand sérieux.

 

Il l'accompagna jusqu'à son banc en saluant poliment l'institurice de Cécile,embrassa la fillette qui disparut aussitôt parmi les autres petites filles.Gaëtan se dirigea ensuite vers l'école des garçons.Le maître était assez sévère mais juste envers ses élèves.Le garçonnet aimait l'école.Il apprenait sans difficulté et était l'un des meilleurs de la classe.Il avait déjà onze ans et devait passer son certificat d'études a la fin de l'année scolaire.Il était sur de réussir et aurait tellement aimé continuer.Il rêvait de devenir ingénieur dans l'aviation.Les avions le passionnaient.Il lisait tout ce qui pouvait lui tomber sous les yeux.Il ramenait à la maison des livres et des documents de la petite bibliothèque de l'école qu'il lisaient le soir dans son lit.Il n'en parlait à personne,pas même a ses parents.Il savait que les études pour faire ce métier étaient longues et très chères et qu'il était donc impossible à son père de les lui payer.C'était vraiment hors de portée de leur maigre bourse.

 

 

 

Son père travaillait dur pour assurer les besoins de sa famille.Sa mère était économe,mais parfois elle leur faisait un petit cadeau. Leur vie était ni gaie ni triste:les jours passaient simplement.

 

 

 

Le printemps apporta avec lui un peu de répit et de bonheur dans le parcours des écoliers.Le chemin leur paraîssait plus court et le jeune garçon faisait découvrir a sa soeur la nature qu'il aimait tant.Il lui montrait les papillons multicolores qui se posaient délicatement sur les fleurs qui s'étaient ouvertes aux premiers rayons tièdes du soleil.Les oiseaux se chamaillaient pour trouver l'endroit idéal pour leur nid et élever leurs petits oisillons.Tout cela émerveillait Cécile qui courait en tous sens,cherchant à attraper toute cette vie qui bourdonnait autour d'elle.Ses cheveux blonds comme des épis de blé brillaient sous la lumière dorée de ce printemps.Gaëtan était heureux de la voir si vive,si belle.

 

Mais la fin de l'année approchait et malgré le bonheur de passer le certificat,il était triste.Il savait que son rêve s'arrêterait et qu'il allait devoir se mettre a travailler avec son père.

 

De jour en jour,il s'enfonçait dans une profonde mélancolie.Sa petite soeur ne le faisait plus rire avec ses faceties.Un soir,alors qu'ils rentraient de l'école,il fut surpris de trouver son père à la maison.Celui-ci avait la main entourée d'une bande.Gaëtan eut peur mais son père le rassura:ce n'était pas grave,il s'était blessé a son travail et était arrêté pour quelques jours.

 

__Heureusement que ta mère à fait quelques économies,lui dit-il.Le petit garçon sentit des larmes monter au bord de ses yeux.Il pretexta des devoirs à faire et monta rapidement dans sa chambre où là,il put les laisser couler.Consciencieux,il les fit.Il entendait Cécile jouer et rire avec son père.

 

Il redescendit à l'heure du dîner.Ses parents et sa soeur étaient déjà à table.Ils l'attendait pour se servir.Son père paraîssait détendu.Il était rare de se retrouver ainsi tous ensemble autour du repas du soir.Chacun parlait de ses petits tracas et Cécile n'en finissait pas de se faire remarquer,en parlant plus fort que les autres.Gaëtan écoutait sans entendre,perdu dans ses pensées et dans sa tristesse.Il sursauta quand son père l'interpella:

 

__Et bien mon fils,à quoi penses-tu donc?Tu es bien soucieux,tu as des ennuis?

 

Le garçonnet fut tout surpris de l'intèrêt que portait son père à son encontre.C'était rare,car il rentrait tard de son travail et les enfants étaient déjà couchés.Gaëtan se ressaisit très vite et répondit:

 

__Non,non papa,tout va bien.Je pensais simplement que l'école était bientôt finie pour moi...

 

__Et tu n'es pas heureux?Tu vas pouvoir travailler,avoir un salaire...Tu n'es pas content de devenir un homme?

 

__Si,si papa...

 

__Dis donc,mon garçon,reprit son père,qu'est ce qu'il y a?Je crois qu'on a besoin de parler tous les deux,tu ne crois pas ?

 

__Mais....

 

__Mais quoi?Je vois bien que quelque chose te tracasses!

 

Gaëtan était mal à l'aise.Son père,en effet, lui parlait comme un homme.Avait-il tant grandi?

 

__Et bien,c'est bien la première fois que je te vois aussi timide.Aurais-tu peur de moi?

 

__Oh non papa,je n'ai pas peur de toi,lui répondit-il avec un sourire.

 

__Et bien alors,peux-tu me dire ce qui ne va pas?

 

Gaëtan posa sa cuillère et regarda son père droit dans les yeux:__Voilà,je suis heureux de ne plus aller en classe,mais j'ai peur de ne pas être à la hauteur dans le travail...Je sais que ce sera dur,mais je ferai de mon mieux et comme ca tu pourras te reposer un peu en rentrant plus tôt le soir,tu seras fier de moi ! Il s'arrêta pour reprendre son souffle...C'était dit,il n'y avait plus rien à dire,son rêve venait de s'évanouir completement.Il baissa les yeux sur son assiette vide et ne vit pas l'etonnement et l'émotion sur le visage de son père.En relevant son regard,il remarqua que sa mère essuyait prestement une larme.Qu'avait-il donc dit pour les chagriner?

 

Il pensait pourtant qu'ils auraient dû être contents qu'il y ai une aide a la maison...Il ne comprenait pas!

 

Son père était devenu grave:

 

__Gaëtan,je suis heureux d'avoir un fils tel que toi...Tu es un bon garçon!Celui-ci se redressa,le père continua:

 

__Il ya quelque temps,tu paraissais si triste que ta mère s'est inquiètée et elle m'en a parlé.Elle m'a aussi dit que tu lisais longtemps le soir et que ces livres parlaient d'avions et que tu avais l'air d'être passionné par ca.Elle m'a parlé de tes études,de ton certificat,ect....Je lui ai même demandé d'aller voir ton instituteur qui lui a expliqué que tu avais la capacité de continuer des études mais qu'il ne savait pas ce que tu voulais faire plus tard.Faire des études c'est bien,mais il faut savoir ce que l'on veut faire de son avenir,alors aujourd'hui,je te le demande mon fils,que veux tu faire comme métier?Je ne veux pas que tu fasses comme moi,travailler quinze heures par jour pour gagner une misère.Je veux que vous ayez,ta soeur et toi un bon métier.Ta mère et moi avons travaillés et économisé pour vous.Nous voulons que votre vie soit meilleure que la nôtre.Tu comprends cela Gaëtan?

 

__Papa,maman s'écria-t-il et il fondit en larmes.Il n'en croyait pas ses oreilles!Comment ses parents avaient-ils devinés,il pensait pourtant avoir bien cachés ses désirs....Ils étaient tous très émus,même Cécile qui ne comprenait pas tout,pleurait dans les bras de sa mère.

 

__Bon,reprenons dit son père en contenant son émotion.Que veux tu faire plus tard?

 

Gaëtan essuya ses larmes d'un revers de main et tout heureux mais avec un grand sérieux,lui répondit:

 

__Je veux être ingénieur dans l' aréonautique!!!

 

 

 

(Voilà comment a été créé le Supersonic francais,aujourd'hui relégué dans le plus grand musée de l'aviation,quelque part en région parisienne.Bien que cette histoire soit née de mon imaginaire,c'est bien un petit garcon qui était passionné d'aviation et qui est véritablement l'inventeur de ce magnifique supersonic)

 

 

 

fin

 

 

 

 

 

(J'ai écris cette histoire pour enfants.Je ne suis pas du tout écrivain et vous demande donc d'être indulgents pour les fautes d'orthographes......J'espère quelle vous plaira quand même.Je l'avais postée sur mon blog LABELLEIDEE)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Martine 20/02/2011 07:44



Arrête de dire que tu n'es pas écrivain, tu écris très bien Aimée et j'ai beaucoup aimé lire ton émouvante histoire. Bisous



lamée 20/02/2011 13:53



Merci beaucoup Martine,ce n'est peut-être pas trop mal,mais il ya quand même beaucoup d'erreurs... Bon dimanche a
toi.Bisous(as-tu des news d'Amaury?)



Corinne 19/02/2011 22:25



C'est bien plus qu'une histoire pour enfants ! C'est la réalité de l'amour et des sacrifices qu'ont fait certains parents à une époque où les études n'étaient pas données à tout le monde... Tu as
su rendre vivants et attachants tes personnages...


 


Tu vois Aimée je me fais la réflexion qu'à nouveau nous en sommes de plus en plus à ce point là et la ça m'attriste parce qu'il n'y a plus de grands hommes pour penser à l'avenir des humbles ...
Tout est devenu course au profit et l'époque que tu décrits était finalement une époque bénie....


 


Bisous et merci de faire de moi une petite fille qui attend tes histoires...


Corinne



lamée 19/02/2011 22:51



Heu,Corinne là,je ne sais pas quoi dire......Mais si cette historiette t'as plu,alors j'en suis contente pour toi.Merci beaucoup pour ce beau commentaire.Je te fais un gros bisou.Bonne et douce
soirée.Merci



Aimée 19/02/2011 21:44



Bonsoir Aimée,


Quel plaisir de revenir,en plus,pour lire une belle histoire;


Tu pourrais en faire un receuil ???Et peut etre devenir célèbre.....Moi,je te ferais les peintures,pour agrémenter tes histoires...Qu'en penses-tu,entre Aimées,c'est normal !!!!


Gros,gros bisous mon amie.Aimée


 






lamée 19/02/2011 22:10



Mais oui,c'est une bonne idée et les Aimées deviendraient célèbres!!!!Merci pour tes compliments.Gros bisous a toi et une bonne soirée Aimée.Aimée



Josiane 19/02/2011 19:39



Mais elle est merveilleuse et m'a tenue en haleine jusqu'au bout... histoire qui pourrait être vraie . En la lisant .....pour pour loi elle l'était.......


 Mille bravos et bisous.



lamée 19/02/2011 19:54



Merci Josiane.La seule chose qui est vraie c'est que le concepteur de cet avion voulait depuis tout petit devenir un ingénieur(j'avais vu ca a la télé)bisous,bisous



Roberta 19/02/2011 19:30



Bonsoir Lamée,


C'est excellent de se lancer dans l'écriture, je t'y encourage, belle imagination.


Bravo pour cette histoire.


bonne soirée, bisous



lamée 19/02/2011 19:55



Merci beaucoup Roberta,c'est gentil.Gros bisous