Encore un peu de moi....

Publié le par lamée

La maisonnette de mon enfance:je ne pouvais résister à l'envie de vous montrer comment la nature prend le dessus.Nous avons vécus environ 7 ans dans cette petite maison;tout autour,il y avait beaucoup de haies(des bouchues comme on dit dans la région)aujourd'hui,le vent prend ses aises comme il veut dans tous les sens.....8.jpgNotre maisonnette SNCF avec maman8-001.jpgJ'aimais beaucoup m'asseoir sur ces marches et où j'ai failli être tuée par un chasseur maladroit à quelques secondes près...les-petits-champs.jpg

 Voilà l'emplacement de cette maison:beaucoup d'arbres a cet endroit,mais plus rien sur les côtés du chemin et ne parlons pas de la petite route qui autrefois n'était pas goudronnée et bordée de grandes haies de chaque côté.....8-014.jpg

Publié dans Yonne

Commenter cet article

chathelin 20/02/2012 00:26


j'aime beaucoup ! Je profite de cet article pour te souhaiter une très bonne fête Aimée  bisousssssss

lamée 20/02/2012 10:12



Merci beaucoup Valérie,c'est sympa d'y avoir pensé.Gros bisous.Aimée



Sabine 19/02/2012 20:18


ça sert à cela les photos, c'est de cette façon qu'elles vivent !


Le décruautage c'est enlever les mauvaises herbes .


Bisous

Sabine 19/02/2012 19:31


Ben dis donc, j'en ai eu froid dans le dos de cette histoire de chasseur ....Dieu merci, tu es encore là ! (Je crois que nous avons tous une heure !)


Ouah que tu étais mignonne, j'aime ce joli p'tit sourire que tu affiches, on le sent vrai et sincère ! On sent ...infiniment de gentillesse !


ça fait toujours drôle de revenir sur les lieux de son enfance, et de ne plus rien retrouver surtout.


J'habitais une maison, au bord d'un canal dans le Nord. A l'époque, je voyais donc des péniches passer chaque jour. Cette maison avait un beau jardin, un peu cosmopolite, avec un mélange de
fleurs et de légumes ...Il avait un p'tit côté bohème irrésistible ! Que je l'aimais, il fallait me disputer pour me faire rentrer à l'intérieur, même en plein hiver. De plus, j'avais la corvée
du décruautage tous les jeudis (mais j'adorais). Mon grand-père italien y mettait beaucoup d'amour, il y venait en mobylette après son travail (les italiens ont beaucoup de mal à survivre sans un
petit lopin de terre !)


Quand j'y suis retournée, il y a quelques années, les personnes qui avaient racheté la maison avaient tout rasé ...Il n'y avait plus qu'un garage et du béton !


Mon sang s'est glacé !


Et même autour, tout avait changé ...Il n'y avait plus ce parfum sauvage et merveilleux !


En tout cas, la tienne avait beaucoup de charme aussi.


A bientôt aimée, que ta soirée soit douce (câlin à BB) : sabine.

lamée 19/02/2012 20:15



Ce chasseur m'a peut-être pris pour un petit lapin,en tout cas maman a eu très peur!!!Nos grands parents et parents aimaient avoir un carré de terrain pour leurs légumes et fleurs(euh,c'est quoi
le décruautage?)J'ai beaucoup de nostalgie de mon enfance et quand je regarde des anciennes photos,j'ai l'impression d'y retourner;après tout le rêve est gratuit et ne fait de mal a
personne!!!Bonne et douce soirée.Gros bisous Sabine.



Corinne 19/02/2012 19:00


Oh que non tu ne m'embêtes pas du tout j'adore ça les histoires d'avant, la vie était tellement plus simple difficile certes mais plus belle je pense... Alors tu peux me raconter tant que tu
veux.


Bisous doux

lamée 19/02/2012 20:06



C'est peut-être parce que nous étions enfants que ca nous paraissait pas trop dur et puis on ne connaissait rien d'autres.....Merci pour ta patience.Bisous



Corinne 19/02/2012 13:41


Tu es toute mignonne sur la photo et ta maman m'avais l'air d'être une très jolie femme. C'est dommage que l'endroit ait tant changé, ça fait tout vide !


Bisous


Corinne

lamée 19/02/2012 15:07



Maman était jolie,comme toute les mamans,mais c'est vrai qu'elle avait un certain succès....


A l'époque grâce aux haies,nous allions ramasser de pleins paniers d'escargots de Bourgogne(ils sont gros)et mon père les vendaient dans les petits restos des villages....Oh je t'embêtes avec mes
histoires d'antansbisoussssssss